03 89 33 38 00 contact@acces68.fr 9 rue des chaudronniers 68100 MULHOUSE NOUS AIDER

Histoire

 

L'association « SOS Jeunes » a été fondée en 1975 par une Église protestante évangélique mulhousienne. Un premier centre d'hébergement, le « Centre SOS Jeunes », a accueilli jusqu'à 125 hommes, dans une tour de la rue Neppert à Mulhouse, aujourd'hui détruite.

En 1980, l'association a fait l'objet d'un premier agrément préfectoral, en vue d'accueillir des « hommes inadaptés sociaux de 18 à 35 ans ».

L'association s'est peu à peu développée, structurée, professionnalisée, au fur et à mesure des besoins auxquels il fallait répondre. C'est en 2000 qu'elle a choisi son nouveau nom, ACCES, Association chrétienne de coordination, d'entraide et de solidarité, et son slogan, « accueillir pour insérer ».

En 2002, elle s'est organisée autour d'une direction générale.

1984

Le Foyer « Béthel » est ouvert en Décembre, à la demande des services de la Préfecture, rue du collège à Mulhouse, pour accueillir des « jeunes filles et femmes en détresse ». C'est à ce moment que le centre d'hébergement de la rue Neppert prit l'appellation « Centre Emmanuel ». Un troisième centre, « Péniel », à Eglingen, une ferme de réinsertion par le travail (jardinage, charbon de bois, imprimerie, atelier bois), a ouvert en 1985. L'agrément préfectoral parlait alors d'un « atelier de réentraînement à l'effort ».

Dès 1989, une réflexion s'est engagée autour de la restructuration des activités de l'association. Elle a abouti en 1997, lors de la démolition des tours « Neppert » où se trouvait le Centre Emmanuel.

La même année, les centres d'hébergement et de réinsertion sociale Emmanuel et Béthel ont alors fusionné et sont devenus « Le Passavant », accueillant dès lors hommes, femmes, couples, avec ou sans enfant(s) en appartements éclatés (70 places). Très vite, Le Passavant élargit ses activités à l'hébergement d'urgence et a proposé 17 places dans son immeuble rue du Collège.

Depuis la capacité d'accueil du centre d'hébergement d'urgence a été étendue à 38 places (2007). La ferme Péniel a été vendue, et le CAVA (Centre d'adaptation à la vie active) a déménagé pour s'installer finalement à Habsheim en 2001.

 

1998

L'association prend en charge le dispositif départemental d'écoute téléphonique pour les sans-abri (n°115), lequel est devenu en 2010 le service intégré d'accueil et d'orientation-urgence du Haut-Rhin. En juillet 2000, s'est ajouté un service d'accueil de demandeurs d'asile qui, de quelques chambres en hôtel, gère aujourd'hui 3 centres d'hébergement pour personnes en demande d'asile à Mulhouse, Colmar et Munster (179 places). En 2001, l'association a repris le chantier d'insertion « Pain contre la faim » à Colmar. C'est aujourd'hui le Chantier d'ACCES de Colmar, qui fait essentiellement de la sous- traitance industrielle. En décembre 2001, « la Maison du pont » a ouvert ses portes à Mulhouse, hôtel social pour hébergement de très courte durée.

En 2003, s'est constitué le service logement, proposant de l'accompagnement social lié au logement dans le cadre du Fonds solidarité logement (FSL) piloté par le Conseil général du Haut-Rhin. En 2008, lui est adjointe la Médiation sociale énergie, un partenariat entre la Ville de Mulhouse, EDF, GDF Suez et notre association.

Le 1er avril 2005, l'association a repris la gestion de la Plate-forme départementale d'accueil des demandeurs d'asile à laquelle a été adjoint un premier Centre d'hébergement temporaire pour primo-arrivants (CHT des Chaudronniers). L'Office français de l'immigration et de l'intégration a repris la gestion de la plate-forme début 2012. Il nous est resté le service Domasile, chargé de quelques missions de premier accueil des demandeurs d'asile.

 

2006

un deuxième centre d'hébergement temporaire pour demandeurs d'asile a vu le jour, le CHT Preiss. Au terme de la campagne hivernale 2006-2007, le Centre d'accueil hivernal d'ACCES, ouvert chaque hiver (30 places), a été pérennisé en qualité de Centre d'hébergement de stabilisation, sur le site des Chaudronniers.

L'association ouvre un Centre d'hébergement pour mineurs isolés demandeurs d'asile (CHEMIDA), de 8 places, puis à partir de juillet 2010, de 15 places et depuis 2013 de 19 places. L'association a ouvert un partenariat avec le Centre d'accueil du Rimlishof, pour l'accueil d'une trentaine de demandeurs d'asile (45 personnes à partir de mai 2013). En 2013, l'association a monté un « centre d'hébergement hôtelier » de 100 places, pour l'hébergement d'urgence a également été pérennisé une troisième Centre d'hébergement temporaire pour demandeurs d'asile, le CHT Tassigny.

Au cours des années 90, l'association a petit à petit mis en place une aumônerie dans les établissements, sur la base d'une charte dont la dernière révision date de 2004. A l'heure actuelle, l'aumônier principal est salariée un jour par semaine et est entourée par une dizaine de bénévoles. En 2016, ACCESS fête ses 40 ans et change son logo, son slogan.

 

Restez informés de l'actualité de notre association
en vous inscrivant à la newsletter